January 2017

DÉCLARATION À L’ATTENTION DES MÉDIAS L’ACÉDI DÉPLORE LE DÉCRET PRÉSIDENTIEL DE TRUMP SUR LES RÉFUGIÉS ET LES IMMIGRANTS

Le Conseil exécutif de l’Association canadienne d’étude du développement international (ACÉDI) déplore le décret émis par le président, Donald Trump, qui suspend l’entrée de réfugiés aux États-Unis pour une période de 120 jours et qui interdit les déplacements des ressortissants de sept pays à majorité musulmane pour 90 jours.

L’ACÉDI est une association bilingue, interdisciplinaire et pluraliste dédiée à la promotion des connaissances dans le vaste domaine du développement international. Nous sommes donc profondément préoccupés par la teneur générale de ces décrets et en particulier, par l’impact qu’ils pourraient avoir sur les étudiants étrangers, les partenariats de recherche, la participation aux conférences, les travaux sur le terrain et les relations familiales.

Notre objectif est d’édifier une société du savoir qui transcende les cultures et les collectivités, et de faire avancer la cause d’un développement inclusif, démocratique et pacifique. Ce décret va à l’encontre des valeurs auxquels nous – et la plupart des gens de bonne foi – aspirons.

Nous souscrivons aux déclarations émises par , la , et par qui affirment que les conséquences de ces décrets se feront sentir bien au-delà de la communauté de l’enseignement supérieur et méritent toute notre attention. 

MEDIA STATEMENT: CASID DEPLORES TRUMP EXECUTIVE ORDER ON REFUGEES AND IMMIGRANTS

The Executive Council of the Canadian Association for the Study of International Development (CASID) deplores the Executive Order issued by US President Donald Trump, suspending refugee admissions into the United States for 120 days and halting admission from seven Muslim-majority countries for 90 days.

CASID is a national, bilingual, interdisciplinary and pluralistic association devoted to the promotion of new knowledge in the broad field of international development. As such, we are deeply concerned about the general tenor of these actions, and in particular about the impact they will have on international students, research partnerships, conference participation, field work and family relationships.

Our work aims to build knowledge across cultures, people and societies, and to advance the cause of inclusive, democratic and peaceful development. This Executive Order contradicts what we and most thoughtful people stand for.

We endorse the statements on this issue made by , the, the , and  the , which said that the consequences  “reverberate far beyond the higher education community and are worthy of everyone’s attention.” 

Modèles pour la collaboration canadienne en développement international de prochaine génération

Chers collègues,

Je suis très heureux de vous écrire aujourd’hui pour vous annoncer un nouveau programme de recherche financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Sur une période de trois ans (2016 à 2019), l’ACÉDI, en partenariat avec le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), établira et promouvra de nouvelles méthodes de travail entre praticiens, chercheurs, universitaires, étudiants et décideurs. Dans la sphère du développement international, ce programme fera du Canada un chef de file des approches multipartites novatrices en matière de recherche, de pratiques et d’élaboration de politiques. Il créera ce faisant des conditions favorables à l’amélioration et au maintien de la collaboration entre la société civile et le milieu universitaire.

Dans la foulée de ce vaste programme de recherche, le CCCI entreprendra, avec le soutien d’Affaires mondiales Canada, un recensement des universitaires, des instituts de recherche et des groupes de réflexion canadiens qui s’intéressent aux enjeux touchant la coopération internationale au développement, l’aide internationale et l’aide humanitaire — nous mettrons en place un véritable répertoire des membres de la communauté de la recherche au Canada. Cette initiative donnera lieu à une carte visuelle et interactive, disponible en ligne, qui présentera les communautés de recherche et de développement du savoir, y compris les thèmes et les régions géographiques prioritaires.

J’aimerais aussi profiter de l’occasion pour vous présenter Andréanne Martel. Andréanne s’est jointe à l’équipe du CCCI au début de janvier à titre d’agente de programme ; elle gère le nouveau programme de recherche collaboratif du CCCI et de l’ACÉDI.

Au cours des jours et des semaines à venir et au fur et à mesure que le projet prendra forme, d’autres renseignements vous seront communiqués.

Salutations cordiales,

Ian Smillie
Président de l’ACÉDI

Next-Generation Leadership: New Models for Canadian Collaboration in International Development

Dear Colleagues,

I am very pleased to announce the launch of a new research program, funded by the International Development Research Centre (IDRC).  Over a three-year period (2017—2019), CASID, in partnership with the Canadian Council for International Cooperation (CCIC), will identify and promote new ways of working among practitioners, researchers, academics, students and policy developers. The program will position Canada as a leader in innovative multi-stakeholder approaches to global development research, practice and policy development, creating conditions for enhanced and sustained collaboration between civil society and academia.  

As a complement to this broader research program, CCIC is undertaking a mapping exercise of Canadian academics, research institutes and think tanks working on global development cooperation, international assistance and humanitarian issues – a “who’s who” of the research community in Canada with support from Global Affairs Canada. The result of this initiative will be a visual, interactive and online map of Canadian research and knowledge development communities, including thematic and geographic areas of focus.  

I would also like to take this opportunity to introduce you to Andréanne Martel. Andréanne joined CCIC in early January as the Program Officer managing the new CCIC-CASID collaborative research program.

There will be more news and opportunities in the days and weeks ahead as the project unfolds.

Ian Smillie
President, CASID

Lettre aux membres de l’ACÉDI - 2017 Janvier

L’année 2017 commence avec d’excellentes nouvelles. Quelques jours avant Noël, le CRDI a donné son aval à la proposition que nous avions élaborée avec le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) au cours des 18 derniers mois. Ce projet, d’une durée de 3 ans, vise à créer des synergies entre les communautés des chercheurs et des praticiens en développement international par l’entremise d’une série d’ateliers, d’efforts de recherche, de prêts de service et d’une conférence annuelle de grade envergure. Andréanne Martel, une agente de programme expérimentée, a été engagée pour gérer le projet et nous vous la présenterons – ainsi que le projet- dans les jours à venir. 

Ce projet permettra à l’ACÉDI de poursuivre son travail avec la Revue canadienne des études de développement. La Revue a eu une excellente année avec une hausse des téléchargements de textes intégraux et une augmentation de son facteur d’impact sur 5 ans. Une analyse des revues portant sur le développement international a révélé que la RCED affichait la plus grande part de collaborateurs issus de pays du Sud, et la meilleure représentation de femmes au sein de son comité de rédaction. Nous nous attendons à une année exceptionnelle pour la Revue en 2017. 

Au cours de la dernière année, nous avons dû nous serrer la ceinture. Malgré tout, nous avons été en mesure d’organiser une conférence annuelle très suivie lors de notre congrès à Calgary. Nous avons pu subventionner le voyage d’une douzaine d’étudiants, en plus de présenter un deuxième concours annuel d’essais ouvert à tous les étudiants des universités membres de l’ACÉDI. représentait une nouvelle initiative pour l’ACÉDI en 2016, et je suis heureux de vous informer que 5 nouveaux membres sont déjà inscrits en plus des renouvellements de l’an dernier. Les nouveaux membres institutionnels sont : l’ONG d’Ottawa CODE, l’Université Royal Roads, le Collège Menno Simons et les Universités Capilano et Trent. Nous sommes aussi en discussion avec d’autres établissements et organisations. Si la vôtre n’est pas encore membre, mais vous croyiez qu’il y a peut-être un intérêt, veuillez me le laisser savoir. 

January 2017 - Letter to CASID Members

CASID begins 2017 with some excellent news. A few days before Christmas, IDRC gave its final approval to a proposal that we have been developing with the Canadian Council for International Cooperation (CCIC) over the past 18 months. The three-year project aims to build greater synergies between Canada’s international development studies and practitioner communities through a variety of joint workshops, research efforts, secondments and a major annual conference. An experienced program officer, Andreanne Martel, has been engaged to manage the project and there will be a more formal introduction to her and the project in the days ahead.

The project will also allow CASID to continue its support to the Canadian Journal of Development Studies. The Journal has had an excellent year, with significant increases in full-text downloads and a rise in its five-year Impact Factor. An analysis of development studies journals published in the summer showed that the CJDS had the highest share of contributors from the global South and the highest share of female members of its Editorial Board of any development studies journal. The Journal already looks like having a stellar 2017.

The past year required some serious belt-tightening, but we were able to hold an excellent and well-attended Annual Conference during Congress in Calgary. We were also able to subsidize the travel of more than a dozen students, and we introduced a second annual essay prize, open to students from universities that are institutional members of CASID. was a new venture for CASID in 2016, and I’m pleased to say that already in 2017, in addition to renewals from last year, we have signed up five new members: the Ottawa-based NGO CODE, Royal Roads University, Menno Simons College, Capilano University and Trent. And we are currently in discussion with several others. If your institution is not a member and you think there might be interest, let me know.